Home > Communiqués de Presse > La Confédération Paysanne s’oppose au projet « Métha Herbauges » ...
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Confédération Paysanne s’oppose au projet « Métha Herbauges » et demande un moratoire sur la méthanisation

20.10.2020

Depuis quelques années, nous observons sur notre territoire la multiplication de projets de méthaniseurs adossés à des exploitations agricoles, qu'ils soient portés par des initiatives individuelles, ou collectives, ces projets, interpellent les paysans tant ils interrogent sur la modification du rôle fondamental qu'a l'agriculture de nourrir la population. Si l'autosuffisance énergétique de la nation est un enjeu majeur, doit-elle se faire au détriment de l'autosuffisance alimentaire ? Concernant le projet pharaonique porté par la Coopérative d'Herbauges, plus gros projet de méthanisation en France dont l'implantation est prévue sur 2 sites en Loire Atlantique, Corcoué sur Logne et Puceul, La Confédération Paysanne s'oppose à ce projet car il risque d'avoir un impact très négatif sur le paysage agricole départemental, sous plusieurs aspects :

- Nous ne pouvons tolérer un projet construit sur le renoncement à défendre des prix rémunérateurs pour les paysans. En effet, la Coopérative d'Herbauges argumente son projet auprès des agriculteurs comme une source de revenus compensant un prix du lait insuffisant. C'est un schéma de développement inacceptable pour un syndicat de défense des paysans car si la production d'énergie peut être une source de revenu complémentaire, nous continuerons à nous battre pour une filière laitière qui paye correctement ses producteurs.

- La société a des attentes très fortes sur l'évolution des pratiques agricoles. Un projet comme Métha Herbauges bloquera les évolutions de pratiques des paysans fournisseurs. Sous couvert de faire de l'énergie verte, nous enfermons les paysans dans des systèmes de production intensifs, qui n'incitent pas au développement du pâturage puisque le méthaniseur a besoin d'être nourri de lisiers et de cultures.

- L'élevage est trop souvent accusé de « gâcher » des surfaces pour produire des protéines animales en comparaison avec les protéines végétales. Si l'on suit ce même raisonnement combien faudra-t-il de calories végétales (qui seront détournées de l'alimentation humaine) pour produire 1 m3 de méthane ? La pression sur le foncier est déjà forte sur notre département et la Confédération Paysanne craint un phénomène d'accaparement des terres pour le fonctionnement des méthaniseurs, et une envolée des prix du foncier agricole, phénomène déjà visible en Ille et Vilaine.

Le projet de Métha Herbauges ne répond absolument pas aux enjeux alimentaires, sociaux, économiques et environnementaux  de part son dimensionnement et la manière dont il est conduit. Nous exigeons donc un moratoire pour analyser les méthanisations en place, leur efficacité, leur impact sur le territoire et en déduire des préconisations pour les futurs projets. Il est donc urgent d'agir !


Contacts :
Marie SAVOY - co-présidente - Confédération Paysanne 44 - tél: 07 87 39 77 72
Jean-Christophe RICHARD - co-président - Confédération Paysanne 44 - tél: 06 78 20 77 10
Antoine BARON - Secrétaire général - tél: 06 30 58 66 00
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne des Pays de la Loire