Home > Actualités > Crise laitière : les remerciements du gouvernement ne suffisent pas !
Partager sur :
VIE SYNDICALE
23.06.2020

Crise laitière : les remerciements du gouvernement ne suffisent pas !

Après avoir traversé la crise sanitaire, les producteurs et productrices de lait vont vivre une crise économique sans précédent. Sans aucune transparence dans la filière, les entreprises laitières répercutent leurs éventuelles pertes de ventes sur leurs produteur.trice.s. En effet, après d'autres entreprises du secteur au début du confinement, Lactalis a décidé une diminution des prix aux producteur.trice.s. Cette annonce intervient quelques jours après celle de résultats record pour l'industriel en 2019, frôlant les 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires. C'est inacceptable !

Les prix du lait n'ont fait que chuter depuis début 2020, passant de 330€/t à 315€/t de lait ces derniers mois. L'écart continue de se creuser avec les grands principes des Etats Généraux de l'Alimentation qui devaient garantir une rémunération à hauteur des coûts de production. Pour rappel, ceux-ci ont été évalués par l'Institut de l'Elevage à 384€/t de lait pour du conventionnel enplaine.

Cette injustice prouve, une fois de plus, que les paysan.ne.s sont la variable d'ajustement d'un système qui les précarise et les détruit. Les remerciements du gouvernement ne suffisent pas alors que la preuve est à nouveau faite de l'inopérance de la loi Egalim!

La régulation des marchés et des volumes au niveau français et européen sont indispensables pour garantir un juste prix, la protection et la reconnaissance du métier d'éleveur.euse.s. Le Ministre de l'Agriculture doit réagir.


Crédits photos : kaki-Fotolia
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne des Pays de la Loire