Home > Actualités > Dès aujourd’hui, tirer des enseignements de la crise !
Partager sur :
COVID-19
07.04.2020

Dès aujourd’hui, tirer des enseignements de la crise !

Depuis 3 semaines, le Covid-19 a mis la France à l’arrêt. Certains secteurs économiques, tels que l’agriculture, peuvent fonctionner. Mais à quel prix ?

Le 23 mars, le gouvernement a pris la décision unilatérale de fermer les marchés de plein air, laissant ainsi sur le carreau les producteurs locaux dont, pour certains, les marchés représentent la source principale de revenu. Dans le même temps, les publicités de la grande distribution abondent : « pour soutenir les agriculteurs français, consommateurs, venez faire vos courses chez nous ! ». Depuis des années, la grande distribution a mis à mal l'agriculture française, la plaçant constamment en concurrence avec les pays tiers, afin qu'elle puisse gagner toujours plus. Nous pouvons tous constater que la dernière loi issue des EGAlim est un échec : elle ne change rien à ces relations commerciales qui n'avantagent que la grande distribution.
Alors, quand celles et ceux d'entre nous qui ont fait le choix de travailler en vente directe pour s'abstraire de ce système se voient généreusement proposer de mettre leurs produits dans les rayons de grandes surfaces, qui en profitent pour redorer leurs blasons ? Nous ne trouvons pas ça seulement ironique, nous trouvons ça abject.
À la Confédération Paysanne, depuis longtemps, nous alertons sur les limites de l'alimentation à bas prix prônée par la grande distribution. Nous le voyons aujourd'hui, ce productivisme a façonné un système agricole fragile et dépendant. Dépendant de la main d'oeuvre étrangère à bas coût ; dépendant des emballages et des fournitures que nous ne produisons pas ; dépendant des débouchés étrangers. Aujourd'hui, l'agriculture du premier pays agricole de l'Union Européenne révèle ses limites… Et pourtant, la course folle de la mondialisation ne semble pas enrayée par ce qui nous arrive : lundi 30 mars, le Conseil de l'Europe a donné son feu vert définitif pour la mise en place des accords de libre-échange avec le Vietnam… On continue sans tirer le moindre enseignement de ce qui se passe actuellement.
L'alimentation est un bien précieux, cette période nous le rappelle à toutes et tous.
Pour la Conf', la crise actuelle nous rappelle la nécessité de repenser notre agriculture pour produire au plus près des consommateurs une alimentation de qualité, dans un environnement préservé. Cela ne sera possible qu'avec des paysans nombreux, acteurs de leur territoire. Nous voulons avoir les moyens de reprendre la main sur nos débouchés, d'avoir des relations commerciales équitables avec la transformation et la distribution.
Il faut tirer les conséquences de cette crise et de ce qu'elle traduit pour l'agriculture. Car, pour reprendre les mots du Président de la République, « déléguer notre alimentation est une folie ».

Contacts :
Dominique MORIN (porte-parole de la Mayenne) : 06.48.90.48.75.
Eudes GOURDON (porte-parole du Maine et Loire) : 06.73.95.83.61.
Claire GARROT : 06.42.11.02.32.

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne des Pays de la Loire