Home > Communiqués de Presse > Union européenne : la PAC doit devenir l’outil de la transition ...
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Union européenne : la PAC doit devenir l’outil de la transition agroécologique !

19.10.2020

 

Les ministres de l'Agriculture de l'Union européenne se réunissent ce lundi pour débattre de la réforme de politique agricole commune (PAC*). De ce Conseil doit émerger une orientation générale commune sur les trois règlements[1] prévus dans le cadre de la nouvelle PAC*. Ce mercredi débute l'examen du projet au Parlement européen. Or, tout laisse à penser que le projet de nouvelle PAC* ne sera pas à la hauteur des enjeux agricoles, alimentaires et environnementaux, pourtant connus de tous.

La Confédération paysanne a multiplié les relais pour interpeller les député.e.s européen.ne.s et le gouvernement français, aux côtés notamment de la plateforme citoyenne Pour Une Autre PAC* et ses 43 organisations. Les tergiversations ne sont plus possibles et la prochaine PAC* doit absolument :

  • plafonner l'ensemble des aides pour servir un rééquilibrage de la PAC*, un second pilier ambitieux et pour la re-légitimer auprès des citoyen.ne.s ;
  • servir l'actif avec un paiement redistributif en hausse et plus d'ambition dans les aides aux petites fermes. Ces mesures permettraient d'amorcer un rééquilibrage en faveur d'aides à l'actif et non à l'hectare ; 
  • rendre les aides dites « ecoscheme[2] » obligatoires et les fixer à un minimum de 30%, pour servir des pratiques environnementales vertueuses via des financements pérennes en faveur de la transition agroécologique.

A défaut, l'Union européenne condamne les femmes et les hommes qui font vivre au quotidien une agriculture respectueuse de l'environnement, pourvoyeuse d'emplois et à même de répondre aux urgences écologiques, climatiques et alimentaires actuelles. Le monde paysan est prêt à relever le défi agricole et alimentaire qui est face à nous, s'il est soutenu et accompagné dans le changement de pratiques.

 

[1] Un règlement relatif aux plans stratégiques relevant de la PAC*, un règlement relatif à l'organisation commune de marché unique (OCM* unique) et un règlement horizontal relatif au financement, à la gestion et au suivi de la PAC*.
[2] Il s'agit du futur schéma écologique ou ecoscheme de la PAC* pour créer des paiements pour services environnementaux et de bien-être animal, obligatoires pour les Etats membres et facultatifs pour les paysans.

Contacts :
Nicolas GIROD - porte-parole de la Confédération Paysanne - tél: 06 07 55 29 09
Denis PERREAU - Confédération paysanne - tél: 06 88 80 75 48
Caroline NUGUES - Chargée de communication - tél: 06 95 29 80 78
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne des Pays de la Loire