Home > Notre dossier régional > n° 1350 - avril 2021
Partager sur :

Notre dossier régional



Le numéro du mois

n° 1350 - avril 2021
Editorial
Sommaire Archives

Editorial

La fibre : ça vous branche ?



La Start Up Nation est partout, allons-nous vivre une époque formidable !?

Alors que des lanceurs d'alerte et des chercheurs intelligents mettent en garde sur les développements anthropiques tout azimut qui menacent l'humanité, le climat, les biodiversités terrestres, maritime …la vision court-termiste des politiques socio-économiques domine toujours. 

Avec d'autres, la Confédération Paysanne alerte aussi et propose de prendre le recul indispensable pour évaluer la mise en place des grands projets collectifs. 

Le dossier du mois en est un : le développement de la Fibre dans nos départements, et plus particulièrement en milieu rural.

Ce déploiement, après bien des retards, est en cours ; les élus en charge découvrent pour certains les enjeux, quand d'autres, sachant savoir, déroulent avec insistance le programme des industriels qui savent entretenir les relations avec les décideurs…

L'urgence ne justifie pas la précipitation, des zones d'ombre existent notamment la prise en compte du riverain-paysan impacté ainsi que les conséquences sur le milieu naturel, les haies notamment. 

Le hasard du calendrier fait qu'un sujet sur le nouvel « autoroute » de l'information se discute pendant la semaine sans portable (ou le jour sans connexion), destinée à sensibiliser aux dangers des addictions téléphoniques et numériques. Dans nos métiers de paysans, nous questionnons cette hyper dépendance aux outils numériques, par les process de robotisation certes, mais aussi par l'injonction réglementaire qui s'invite de plus en plus, qui pose la question du choix disponible.                                                                                            

Derrière la fascination technologique qu'on nous vend, et un nouveau métier en col blanc, il y a surtout un énorme marché des données qui s'est installé ; très juteux, exploité à fond par des nouvelles organisations du travail « Uberisée » qui pillent les travailleurs et enrichissent les paradis fiscaux. 

Les paysans ne doivent pas être les dindons de la farce en endossant des coûts non estimés et une responsabilité engagée en cas de rupture de ligne, résultant avant tout d'un choix économique de courte vue par l'autorité de gestion. 

 

Etienne Heulin, paysan à Marigné (49)

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne des Pays de la Loire
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne