Home > Qui sommes nous ? > Agriculture paysanne
Partager sur :

Agriculture paysanne : définition, principes et thèmes.

Historiquement, l'agriculture paysanne s'est forgée sur le refus du productivisme en agriculture.

 « L'Agriculture Paysanne doit permettre à un maximum de paysans répartis sur tout le territoire de vivre décemment de leur métier en produisant sur des exploitations à taille humaine une alimentation saine et de qualité, sans remettre en cause les ressources naturelles de demain. Elle doit participer avec les citoyens à rendre le milieu rural vivant dans un cadre de vie apprécié par tous. »

Une agriculture au service de la société

La raison d'être de l'agriculture paysanne est de promouvoir l'agriculture qui répond à l'ensemble des besoins de la société.

  • Au besoin alimentaire. L'exigence des consommateurs s'oriente vers des denrées aux qualités gustatives et sanitaires reconnues, où la valeur ajoutée sert directement le producteur.
  • Un besoin de lien social. La population, notamment en milieu rural, est à la recherche d'entraides et de liens sociaux. Ces solidarités sont générées par l'animation et la vie liées à l'activité paysanne porteuse de ces valeurs.
  • Un besoin de biens et services. Que cela soit par la préservation du cadre de vie, par l'entretien du paysage et la gestion du territoire, les ruraux dans leur vie quotidienne désirent la protection de cet espace générateur d'emplois.
  • Un besoin concernant la qualité et la diversité du milieu naturel. La population est aujourd'hui favorable à la prise en considération impérative des exigences écologiques.

Pour répondre à l'ensemble de ces besoins, l'agriculture paysanne produit, par sa nature, des biens et services en adéquation avec les besoins immuables de la population.

Bref historique et Charte

La Charte de l'Agriculture Paysanne a été finalisée en 1998 au colloque de Rambouillet organisé par la Fadear.

Elle est issue de plusieurs années de travail entre paysans et chercheurs pour définir des orientations agricoles permettant à des paysans nombreux de vivre de leur travail de façon durable.

Elle se décline en 3 dimensions reprises dans 10 principes, orientations et valeurs générales défendues par l'Agriculture Paysanne. Ces 10 principes se retrouvent dans 6 thèmes plus opérationnels qui peuvent évalués par des critères définis selon un certain nombre d'indicateurs.

 


Trois dimensions

Ces différentes dimensions sont indissociables et égales entre elles. Leur prise en compte dépend des choix personnels de paysans (c'est la notion de responsabilité de chacun), mais aussi du cadre politique (des choix fait en matière de politique agricole). Cela renvoie à la définition même de l'agriculture paysanne. Le développement de l'agriculture paysanne passe alors par deux conditions :

  • le cadre politique qui au lieu de favoriser l'industrialisation et la concentration, doit soutenir l'agriculture paysanne.
  • les choix personnels des paysans sur leur ferme : nous avons un espace d'initiative et de responsabilité
 
Dix principes

Ces dix principes constituent le cadre de l'Agriculture Paysanne. Ils servent à orienter les choix et à vérifier si les actions et la démarche entreprise répondent bien aux objectifs de l'Agriculture Paysanne. Ce sont les repères politiques fondamentaux qui doivent orienter les décisions politiques ainsi que les pratiques sur le terrain. Pour le paysan, ils sont la boussole qui le guide dans sa pratique quotidienne de l'agriculture, afin que celle-ci réponde effectivement à l'intérêt général de la société.

Six thèmes

Ces six thèmes sont les conditions d'existence et de mise en œuvre et d'existence de l'Agriculture Paysanne. Chacun de ces thèmes est défini par un ensemble de critères précis qui sont ensuite détaillés et évalués par un ou plusieurs indicateurs.

Pour plus d'information, rendez-vous sur le site de la FADEAR, Fédération des Associations de Développement de l'Emploi Agricole et Rural.

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne des Pays de la Loire