Home > Actualités > Lettre ouverte aux maires de Mayenne : adaptez et maintenez les ...
Partager sur :
COVID-19
27.03.2020

Lettre ouverte aux maires de Mayenne : adaptez et maintenez les marchés de plein vent !

27.03.2020 -
Lundi 23 mars, dans le contexte de pandémie du Covid-19, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé la fermeture des marchés de plein vent. Ce 27 mars, la Conf' Mayenne appelle les maires à se mobiliser et à demander une dérogation pour maintenir les marchés de plein vent.

Nous ne comprenons pas cette décision du gouvernement.

Il y a quelques jours, le Président de la République indiquait que cette épidémie devait nous amener à repenser notre système agricole et alimentaire. Quelle cohérence avec un choix politique qui vient encourager et renforcer la grande distribution, pas toujours regardante sur l'origine des produits, au détriment des agriculteurs qui font vivre le tissu local ?

Au contraire, il faut absolument aller vers une relocalisation de notre alimentation et vers un renforcement de notre souveraineté alimentaire.

Sur les marchés en fin de semaine dernière, nous, producteurs locaux, avons su nous adapter et nous organiser pour que la distanciation puisse être respectée. Nous avons servi nos clients afin qu'ils ne manipulent pas les denrées alimentaires. De chaque côté de l'étal, les comportements ont été responsables. Nous avons donc les moyens de garantir toutes les conditions sanitaires indispensables autour de nos produits ainsi que la sécurité de nos clients.

Supprimer les marchés ne revient-il pas à renforcer les risques sanitaires en grandes surfaces où les produits, comme les caddys, sont manipulés par tous ?

Nous, producteurs, nous sommes l'identité du territoire. Nos clients nous font confiance et nous tenons à honorer cet engagement millénaire qui lie producteurs et consommateurs.

Par conséquent, nous appelons les maires du département à agir pour le maintien des marchés, en demandant une dérogation au préfet.

Des solutions, des aménagements, peuvent être imaginés pour faciliter la circulation des personnes : mettre en place une signalétique de circulation, déplacer les marchés sur des espaces plus grands voire dans la commune à côté, etc. Nous nous tenons à la disposition des maires pour travailler ensemble à des solutions qui garantissent la sécurité de toutes et tous. Vous trouverez d'ailleurs, en annexe à ce courrier, le Guide des bonnes pratiques, co-construit par la Fédération des Marchés de France et la Confédération Paysanne. Mais le maintien ou l'accueil d'un marché, en ces temps si difficiles, seraient une très belle marque de reconnaissance pour les agriculteurs.

Nous vivons tous une crise inédite. Elle peut être l'occasion de réfléchir à nos valeurs, au monde que nous souhaitons. Dès à présent, il nous faut réfléchir au monde d'après, au territoire d'après.

À la Confédération Paysanne, nous souhaitons un territoire dynamique, où les paysans sont nombreux et produisent une alimentation de qualité, où les commerçants de proximité, créateurs d'activité et d'emploi, ont un ancrage solide. Nous voulons un territoire solidaire où on ne laisse personne, ni agriculteur ni artisan, sur le carreau.

Ce territoire se prépare aujourd'hui et nous sommes là pour y participer.

Respectueusement,

Le Secrétariat Départemental de la Confédération Paysanne de la Mayenne


En téléchargement :

    La lettre ouverte et le Guide des bonnes pratiques.
Crédits photos : Mimi Potter-Fotolia
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne des Pays de la Loire